dossier euroelecciones en los Balcanes

° Élections européennes en Slovénie, Grèce, Roumanie et Bulgarie : l'abstention grande gagnante

Bulgarie : victoire du GERB de Boiko Borissov aux européennes
Aux élections européennes du dimanche 7 juin, Le parti GERB du maire de Sofia, Boiko Borissov, est arrivé en tête des scrutins avec 24,68 % des voix devant le Parti socialiste bulgare (BSP) du Premier ministre Serguei Stanichev avec 18,3 %.

Grèce : l'opposition social-démocrate triomphe aux européennes
Selon les chiffres actuellement disponibles, le parti socialiste PaSoK aurait obtenu 36,66% des voix, et Nouvelle Démocratie 32,29%. Le Parti communiste (KKE) suit avec 8,35% des voix, l’Alerte populaire orthodoxe (LAOS) avec 7,15%, la gauche radicale (SYRIZA) obtiendrait 4,70% et les Verts-Ecologistes 3,49%. L’abstention, qui s’élève à près de 48%, chiffre inédit en Grèce, pose un gros problème aux dirigeants de tous les partis.

Roumanie : abstention record aux européennes
Taux d’abstention record en Roumanie, seul 27% des citoyens se sont rendus aux urnes. Le Parti social démocrate (PSD) et le Parti démocrate-libéral (PD-L), qui forment la coalition actuellement au pouvoir, sont au coude à coude avec près de 30% des voix et obtiendront chacun 11 sièges sur les 33 que comptera la Roumanie au futur Parlement européen.

Retrouvez notre dossier et nos derniers articles :

Élections européennes en Slovénie : scrutin national ou européen ?
Comme tous les électeurs des 27 pays de l’UE, les Slovènes sont appelés à voter pour les européennes. Noms des têtes de listes, défense des intérêts nationaux, valorisation de la Slovénie à Strasbourg, tels sont les critères qui semblent déterminer les votes. Mais les européennes ne suscitent que peu d’intérêt, et la météo de dimanche décidera du taux de participation, qui promet de toute façon d’être très faible.

Élections européennes en Roumanie : parler de tout, sauf de l'Europe
En Roumanie, les partis politiques ont fait campagne en multipliant les promesses sociales souvent très démagogiques, et en parlant de tout, sauf des enjeux européens. Il faut dire que tous les partis ont tous déjà les yeux fixés sur une autre échéance : les élections présidentielles de l’automne. Bref, le scrutin européen n’aura été qu’un tour de chauffe, qui risque peu de mobiliser les électeurs.

Elections européennes en Bulgarie : chapeaux en papier, variété, majorettes et don du sang
La Bulgarie est en campagne électorale, non seulement pour les européennes du 7 juin, mais aussi pour les élections législatives du 5 juillet. Cependant, presque tous les partis politiques, plutôt que de présenter leurs programmes, ont fait le choix de campagnes électorales « festives », avec concerts, chapeaux en papier, ballons et animations... Il n’est pourtant pas certain que cette débauche de paillettes convainque les électeurs, qui risquent fort de bouder les urnes.

Slovénie : des élections européennes dominées par les enjeux nationaux
En Slovénie, les élections européennes sont un enjeu important pour les partis politiques : deux ministres de premier plan du gouvernement Pahor sont candidats, et plusieurs ténors de l’opposition de droite, battus aux dernières élections législatives, espèrent bien retrouver un mandat parlementaire à Strabourg. Pourtant, les élections européennes ne passionnent pas les citoyens, qui risquent fort de bouder les urnes.

Élections européennes en Grèce : le Parti socialiste menacé par les Écologistes
À moins d’une semaine des élections européennes, les Grecs semblent encore pour le moins indécis. Dans les derniers sondages, le Parti des Écologistes-Verts est crédité de 8% d’intentions de vote, juste derrière les deux principales formations politiques du pays, le Parti socialiste (PaSok) et le parti Nouvelle démocratie du Premier ministre Kostas Karamanlis. Le scrutin s’annonce donc serré, d’autant que l’abstention devrait être moins élevée que dans la plupart des pays européens avec 62 % des citoyens grecs qui disent s’intéresser à ces élections.

À lire aussi

Intégration européenne: de nouveaux avantages commerciaux pour les Balkans occidentaux
Conflit frontalier avec la Slovénie : Zagreb accepte le nouveau plan de l'UE
Grèce : Bruxelles demande à Athènes de se serrer la ceinture

Retrouvez notre mot clé « Politique européenne »

8-VI-09, courrierdesbalkans