el censo, tradicional arma política balcánica

Macédoine : à peine entamé, le recensement fait déjà polémique
Comme en Albanie, le recensement en Macédoine a débuté le 1er octobre en pleine polémique. La question non réglée du recensement des macédoniens de l’étranger a conduit le représentant albanais de la Commission (DPK) à démissionner. D’autres membres de la DPK ont reconnu des « problèmes », tout en insistant pour la bonne tenue de l’opération. La communauté albanaise n’a pas appelé au boycott.

À lire aussi :

Albanie : le recensement commence dans la division
Prévu pour le printemps 2011, le recensement a finalement commencé le 2 octobre en Albanie. 12.000 agents sont mobilisés, mais leur travail risque d’être compliqué par le boycott des huit minorités du pays. Pour les autorités, cette opération attendue de longue date permettra « d’améliorer la vie de chaque citoyen ».

Serbie : les Albanais de Bujanovac boycottent le recensement

À Bujanovac, dans le sud de la Serbie, la population albanaise boycotte le recensement qui a commencé ce 2 octobre et doit durer jusqu’au 15 octobre. Les Albanais dénoncent le monolinguisme des bulletins de recensement. ils craignent surtout que le recensement n’entérine les modifications de la structure ethnique de la région, dues au départ de nombreux Albanais vers le Kosovo ou l’Occident. Par contre, à Preševo, le recensement se déroule normalement.

Retrouvez notre dossier :
Recensements dans les Balkans en 2011 : comptes, décomptes et polémiques


et nos derniers articles :

Serbie : les minorités et les réfugiés se préparent au recensement
Le Kosovo, l’Albanie et la folie des grands chiffres
Kosovo : les résultats du recensement ouvrent une polémique sur la « multiethnicité »
 
6-X-11, courrierdesbalkans