lutter pour la pleine citoyenneté des Gens du voyage

lutter pour la pleine citoyenneté des Gens du voyage

Samedi 7 janvier 2006
Ils s’appellent, Sintés, Kalés, Roms, Manouches, Tziganes, Gitans.

Les Gens du Voyage sont de la catégorie de celles et ceux qui sont victimes de la pire des discriminations, de la pire des ségrégations. Celle qui vient de l’Etat des institutions.

Cet discrimination républicaine les frappe à tous les niveaux de leur vie. Dans leur représentation sociale et médiatique, dans leur liberté d’aller et venir, dans leur citoyenneté, dans leur dignité, dans leur humanité.

L’Assemblée a adopté une taxe d’habitation inique et exorbitante du droit commun sur les caravanes des Gens du voyage.

Alima a aussitôt déposé au Sénat, un amendement de suppression ainsi qu’un amendement reconnaissant enfin leurs caravanes comme une habitation légale. L’ensemble de son équipe, et Otman en particulier, s’est fortement mobilisée sur ce combat.

Après une mobilisation unitaire sans précédent des Gens du voyage à Paris (manifestation à Paris de plus de 6000 personnes) et après des débats très difficiles au Sénat, la taxe est enfin modifiée. Elle se rapproche du droit commun et peut permettre à la reconnaissance légale de la caravane.

Les discriminations à l’encontre des Gens du voyage sont encore nombreuses. La défense de leurs droits et de leur dignité en vue de leur accès à une pleine citoyenneté nous impose de demeurer solidaires et vigilants.